Sortie élèves Brevet Initiation Aéronautique à Châteaudun

Les élèves du Brevet d’Initiation Aéronautique du département étaient accueillis le Mercredi 5 Avril dernier sur la base aérienne de Châteaudun. Extraits de l’article paru dans l’Echo Républicain daté du 6 Avril 2017 intitulé:

« Treize élèves de Branly et Taugourdeau passent leur brevet »

Après une période de sommeil, la collaboration a repris entre les établissements scolaires et l’aéro-club de Dreux, permettant à des jeunes de passer leur brevet d’initiation au pilotage.
Alors que le soleil se lève sur la piste de l’aéro-club, cinq avions sont déjà alignés à la sortie des hangars.

C’est une journée particulière qui s’est déroulée, hier, pour dix élèves du lycée Branly et trois élèves du collège Taugourdeau. Pour la première fois, ils vont monter dans un avion, en direction de Châteaudun en jouant le rôle du copilote de leurs instructeurs aux commandes.
Photo de famille… dernière vérification de la purge du réservoir « pour s’assurer qu’il n’y a pas d’eau » et moteur. Le temps est dégagé. Les petits monomoteurs se dirigent vers la piste, pendant que montent en voiture ceux qui effectueront le voyage retour par les airs depuis Châteaudun.
Visite de la base militaire de Châteaudun

Pour rallier Châteaudun en avion « il faut environ trente minutes », explique un des pilotes. Alors pour faire durer le plaisir, une escale est prévue à… Fontaine-Simon pour un atterrissage sur une piste privée, avant de reprendre le vol pour la base aérienne, de Châteaudun, but de la visite du jour.

Là-bas, ils visiteront les installations militaires et seront reçus par le lieutenant-colonel Beau, commandant la base 279. Pour l’occasion un Mirage 2000 a effectué un vol de contrôle sous les yeux des adolescents, avant de se réinstaller dans le cockpit pour le voyage retour à Dreux.
En mai, les lycéens passeront l’examen qui leur permettra de décrocher leur brevet d’initiation. Pour Jean-Bernard Sauvageon, proviseur du lycée Branly, celle collaboration avec l’aéro-club est une bonne chose. « Cela s’était arrêté il y a quelques années, cela vient juste de reprendre. C’est intéressant pour les élèves qui peuvent avoir envie de poursuivre dans l’aéronautique. »