L'école et le Tecnam dans la presse

https://www.lechorepublicain.fr/dreux-28100/loisirs/avec-son-nouvel-avion-l-aeroclub-de-dreux-vernouillet-prend-un-nouvel-envol_13799918/



Ci-dessous un copie de l'article paru en juin 2020 dans l'Echo Républicain.


Alors qu'il se déconfine progressivement, l'aéroclub de Dreux-Vernouillet vient d'acquérir un nouvel aéronef de marque Tecman. Plus économique et plus moderne, ce bel oiseau vise à développer l'école de pilotage.

Dans un léger ronronnement, l'avion se pose sans mal sur la piste herbeuse de l'aéroclub de Dreux Vernouillet. L'appareil, un Tecman de type1P2002), vient se stationner devant les hangars. A son bord, l'instructeur Thomas Voisin, lunettes de soleil et masque, effectue le debriefing avec son élève, Aude Provost, bachelière en pleine préparation de licence de pilotage. L'un comme l'autre sont satisfaits des capacités d'une machine à la puissance de 100CV capable de réaliser 5 heures de vol à une vitesse de 97 noeuds (180 km/heure). Pilote professionnel chez Transavia (filiale d'Air-France), Thomas Voisin souligne "le côté très démonstratif du modèle. C'est à dire que l'on détecte tout de suite si l'élève fait une erreur. Cela exige une précision de pilotage. De plus, il est économique, consommant 25% moins que les autres avions, et est très bien équipé."


"Des avions vertueux respectant l'environnement"

Des commandes analogiques et numériques, en accord parfait avec les techniques aéronautiques les plus pointues, cet appareil devrait permettre à l'aéroclub d'atteindre un nouveau palier à son école de pilotage. L'association disposait jusqu'à présent d'une flotte de trois modèles (1 Piper et deux Robin DR 400). S'ils restent toujours dans le circuit grâce à une maintenance régulière et complète (hélices, moteur, cellule de pilotage,...), le p'tit nouveau a d'autres atouts, selon Luc Neveu, chargé de communication.

"Il est moins polluant et moins bruyant, et son avionique dispose de tous les outils numériques utilisés dans l'ensemble des avions de ligne." Président de l'aéroclub, François Renaux insiste sur l'importance d'avoir "des avions vertueux qui respectent l'environnement, en termes de bruits notamment."


Des commandes numériques dernier cri assurant un vol exigeant et complet.


Pour tous les profils

Le club table beaucoup sur l'impact du nouvel appareil pour étoffer ses effectifs d'élèves préparant leurs diplômes dont le Brevet d'initiation aéronautique (BIA) ou la licence de pilote d'avion léger (LAPL). De 16 à... 92 ans (avec avis médical) : tous les profils sont les bienvenus. Au delà de la pratique d'un loisir, cet enseignement est, selon le formateur Pierre Bondel, " un plus pour celui qui veut suivre une formation dans l'industrie aéronautique mais aussi la mécanique, l'armée de l'air, l'ingénierie".


Connaissance de l'avion, mécanique de bord, météo, aéronautique... L'enseignement théorique s'enrichit "de notions permettant une meilleure connaissance de soi-même". Cela peut être utile lorsqu'en bout de cycle, on est "lâché" dans les airs. "On s'en souvient longtemps !", confie un pilote, juste avant de prendre le manche du nouvel aéronef à la carlingue blanche brillant sous le soleil. 

Olivier Bohin 





44 vues

Aeroclub de Dreux

Route de Châteauneuf

28500 VERNOUILLET

Tel : 02.37.46.26.49

aeroclub.dreux@orange.fr

07.49.28.64.02

(en dehors des heures d'ouverture du secrétariat)